Premier EP "Nigredo" disponible le 29 octobre 2021

Chez Nadjee, la musique est une affaire de famille. Né d’un père batteur et d’une mère choriste, ce natif de Romainville (Seine-Saint-Denis) commence chanter et à jouer de la batterie dès l’âge de 6 ans. Passionné depuis l’enfance, il intègre au collège une classe à horaire aménagé pour y apprendre le solfège, la trompette, la batterie ou encore l’expression scénique. Son désir de faire de la musique se concrétise à l’âge de 12 ans, lorsque son père lui fait cadeau d’une vieille boîte à rythme.

Repéré pour ses talents d’auteur et de musicien, Nadjee commence en 2019 à travailler pour différents artistes, dont Kalash, LEJ Ou Amel Bent. « J’adore le hip-hop, mais j’aime aussi apporter mon grain de sel à des artistes issus de la variété française, explique l’intéressé. Dans mes morceaux, il y a parfois un côté très « chanson », avec des mélodies, et il y a parfois un côté plus street, plus urbain… j’oscille vraiment entre les deux. » Cette versatilité permet à Nadjee de décrocher un contrat avec le label 7CORP (Universal), au sein duquel il sort trois singles : « Laissez-faire », « Quinze », et l’entêtant « Pas là-bas ». Ce dernier précise les contours de son ADN musical, coincé quelque part entre chant mélodieux et rap éthéré, mais également son univers visuel. Réalisé par OSAKAH, le clip de « Pas là-bas » nous immerge en effet dans un monde post-apocalyptique où le chanteur, vêtu d’un uniforme aux airs d’armure, est en proie à une technologie futuriste.

Désormais indépendant, Nadjee continue de cultiver cet univers singulier avec son premier EP « Nigredo » sorti avec BLZ et Qualia, son propre label fraîchement créé.